Hypnose clinique

Je suis membre de la Société Québécoise d'Hypnose et j'intègre cette méthode dans ma pratique depuis 2016. Cette approche est un levier très intéressant pour le traitement de l'anxiété, des psychotraumatismes, des deuils, des phobies, entre autre.  Je propose également un suivi personnalité pour la préparation à l'accouchement. 

Qu'est-ce que l'hypnose?

L’hypnose et plus particulièrement l’hypnose clinique, est un mode thérapeutique puissant qui a fait ses preuves au niveau scientifique.

Selon Erickson, un éminent psychiatre américain, l’hypnose est un phénomène naturel. Il se manifeste chaque jour alors que nous sommes concentrés dans un travail, la lecture, la télévision, la rêverie, la conduite automobile ou autres activités favorisant l’absorption. Selon lui, notre inconscient est très actif, pendant le processus hypnotique et il nous aide à faire la synthèse personnelle des données qu’il possède. Il travaille à notre insu, à sa façon, intelligemment, nous permettant de réaliser un travail psychologique favorable à notre bien-être physique et mental. Pour davantage d'informations à ce sujet, visitez le site de la Société Québécoise d'Hypnose. 

Fausses croyances souvent évoquées

"Je vais dire des choses que je ne veux pas dire ou faire des choses que je ne veux pas faire"

 L'état hypnotique amène la personne à se concentrer sur elle-même et certaines pensées ou images peuvent ressurgir. Si la personne se sent en confiance avec le thérapeute, elle pourrait être incitée à révéler des choses qu'elle n'oserait pas en temps normal. Toutefois, la personne ne dira pas ses secrets sans son consentement ou sans en avoir conscience.


"Je serai sous l'emprise de l'hypnotiseur"

Le clinicien, ne fait qu'accompagner le client dans son état d'hypnose. Il amène la personne à développer ses propres capacités et ne peut pas prendre le "contrôle" du sujet. L'hypnose est une habileté personnelle

"Ce n'est pas tout le monde qui peut être hypnotisé"

Seulement 5 pour cent de la population ne pourrait pas être hypnotisée.  95 pour cent entrerait dans une transe légère, 55 pour cent dans une transe moyenne et 20 pour cent en transe profonde. Cela dépend entre autre de la motivation du sujet, de son degré d'apprentissage de l'hypnose et de la confiance qu'il ressent envers le clinicien.

"Je pourrais ne plus revenir de cet état"

Nous ne pouvons pas rester "pris" dans un état d'hypnose. L'état de conscience habituel revient rapidement. Toutefois, certaines personnes, en souffrance, pourraient être tentées de demeurer dans l'expérience, qui est bien souvent très agréable. Elles le font volontairement et peuvent revenir lorsqu'elle le souhaite.